Le blog des GRF

Comment se nourrir de manière durable ? Épisode 3

Par Louis HAEBIG, publié le mardi 11 mai 2021 17:07 - Mis à jour le lundi 31 mai 2021 18:31
woman-246237_640.jpg

M. Joël Pfauwadel, nous en a dit long sur le métier qu'il exerce, agriculteur. Il a lui même récolté la nourriture qu'il donne à ses vaches, ce qui garantit une qualité supérieure de ses produits. Il a repris la ferme de son père, la ferme des Dahlias. Son agriculture n'était pas biologique au départ, mais il a décidé de s'y convertir, ça a pris trois ans au total !

La différence entre l'agriculture biologique et l'agriculture conventionnelle c'est qu'en agriculture biologique il faut respecter une charte.

On pourrait nourrir tout le monde avec l'agriculture biologique : c'est à dire ne pas manger trop, manger local et de saison et limiter le gaspillage.

Bien sûr le fermier est contrôlé pour voir si il respecte la charte biologique. Deux fois par an ils vérifient les factures car le fermier doit nourrir ses animaux exclusivement avec du bio, ne pas utiliser d'engrais chimiques (il ajoute du lisier pour fertiliser ses sols)....

Pour qu'une vache soit considérée comme bio il faut qu'elle mange du bio les 3/4 de sa vie.  Pour produire des cultures biologiques, il faut au moins 3 ans de conversion. C'est assez difficile car il faut changer ses habitudes.

Ils fabriquent aussi des produits laitiers. Pour qu'un produit soit bio, il faut que tous ses ingrédients le soient aussi.

Le fermier est dans une association qui s'appelle l'AMAP , les consommateurs s'engagent à acheter les produits avant leur fabrication. Le meilleur dans tout ça, c'est que tout est local. Les vaches sont nourries avec de l'herbe et du foin produit à proximité de l'étable: moins de 3kms. Puis les produits issus de l'élevage sont vendus et consommés dans le département.

Pour être sûr de ne pas contribuer au réchauffement climatique nous pouvons nous  renseigner sur l'origine de nos aliments. En plus de protéger l'environnement nous prenons soin de notre santé.

 

Commentaires
NB : les commentaires sont désormais clos
  • Encore du bon travail!

    LAURA MULLER
    Modifié il y a 3 semaines
    Je visionne avec intérêt vos reportages et je trouve cette troisième séquence particulièrement réussie, peut-être parce que c'est aussi plus vivant. Bravo en tout cas pour votre investissement et travail malgré les conditions particulières de cette année.